AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Enterrement de J. Weeds

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Enterrement de J. Weeds   Jeu 5 Avr - 21:51

Celui qui pose les pieds sur terre, devra forcément un jour ou l’autre être enterré. Certains voient leur destin se précipiter d’une telle façon qu’il ne l’aurait jamais imaginé. Ce fut le cas pour James Weeds.

La brume ne cessait de s’épaissir ce jour là. Elle vint à former en fin de matinée un brouillard intense. Comme si le temps reflétait la drôle d’affaire qu’est celle de Weeds. Celle d’un meurtre démesuré, où les questions entraînent d’autres questions et non pas des réponses. Une affaire, belle et bien représenté par cette vision vaporeuse qui ne laisse en aucun cas dévoiler la solution.

Le cimetière était calme, seule la voie du prêtre rompait le silence pesant. Parfois, si on prêtait attention, on pouvait entendre un sanglot mal dissimulé. Les regards des personnes de l’assemblée fixaient amèrement le cercueil de bois gravé. Etrangement, il y avait plus de personnes que l’on aurait imaginé pour James. Un étranger remarquerait ainsi que ce fut probablement un homme reconnu, « à la mode ». En réalité, toutes les dames présentes étaient certainement passées dans son lit, et pour ce qui est des hommes - qui sont beaucoup moins que les femmes – on opterait pour l’éventualité que se sont les maris de ces femmes. Ceux-ci ne sachant évidemment nullement pourquoi il se retrouve ici, à l’enterrement d’un homme qui fut en fait, l’amant de leur femme.

A l’écart du groupe de personnes, mais non loin de la cérémonie, on pouvait remarquer une jeune femme qui fixait le visage blême du mort. Elégante, Dolores Honeysuckles avait revêtu une robe noire avec un col de dentelle, et paré d’un chapeau assorti à sa robe. Ses cheveux d’or étaient détachés, contrastant fortement avec l’ébène de ses vêtements.


"Un homme bon, qu'était Monsieur Weeds. Et des plus généreux......"

Dolores n'écoutait plus le prêtre, se contentant d'observer ne laissant transparaître aucun sentiment, Dolores jubilait. Elle avait si souvent rêvé de ce jour. Le jour où l’homme, qui l’avait dénigré et réduit sa vie à néant, avait agonisé. Non, sans souffrance. Evidemment, il lui avait fallu faire ressentir à James toute la douleur psychologique auquelles elle avait été soumise durant les années de sa jeunesse.

Elle exulta davantage, quand elle su que l’ancienne maison de Weeds lui était transmise par héritage. La justice dites-vous ? Inexistante. En assassinant son père, les pistes ne revinrent jamais à elle et pire encore, une jeune femme fut accusée et envoyée en prison, attendant piteusement sa peine.

Le cerceuil s’enfonça lentement maintenant dans la tombe. Dolores ne cessait de le comptempler. Attentive à chaque détail, elle voulait graver cet instant dans sa mémoire.


Dernière édition par le Lun 9 Avr - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enterrement de J. Weeds   Ven 6 Avr - 21:55

Il y avait de cela un peu moins d’une semaine qu’il avait reçu la missive, concernant la mort de celui qui fut autrefois le mari de ca mère et qui plus est le père de son frère aîné.

Une lettre aux coins abîmés par son porteur, rédigé par la main même de ca chère mère, lui avait été parvenu très tôt le matin. Ce n’était pourtant que tard dans la soirée qu’il c’était décidé à la lire. Le médecin avait été très occupé cette journée là et le sceau de cire rouge où s’inscrivait un «W» dignement travaillé, ne l’avait pas encourager à entreprendre l’importante lecture.
Ca mère n’avait jamais abandonner le nom de « Weeds », un peu par obligation puisque leurs « divorce » n’avait jamais été très officiel. Même si il comprenait la situation dans laquelle ca mère était depuis toutes ses années, il ne pouvait s’empêcher d’être dégoûté par la signification même de ce nom.

C’est donc dans les alentours de 22h00 qu’Edward lu la lettre qui avait été délaissé plus tôt dans son bureau. L’écriture soignée de sa mère lui délivra rapidement la situation qui lui avait été présenté. La lettre était brève et son contenu, plutôt directe. La femme exigeait la présence de son jeune fils pour l’accompagner aux funéraires de l’homme odieux; et c’est avec regret que le jeune médecin se soumis à cette demande.


S’efforçant de ne pas exprimer le désappointement qu’il ressentait à être spectateur de cette comédie, Edward patientait en ce demandant pourquoi il était là. Il aimait réellement ca mère, mais il y avait longtemps qu’il avait arrêter d’essayer de la comprendre. Comment pouvait elle aujourd’hui, après tout ce qu’il lui avait fait endurer, venir pleurer la mort de cet incapable!
Le jeune Jenkins n’avait pas cessé de fixé froidement le cercueil de James, depuis le début de cette petite cérémonie. Il n’entendait plus le discours du prêtre qui ne connaissait manifestement pas l’homme prêt à être mis en terre…

Au bout d’un moment, Edward se risqua à regarder discrètement à sa gauche. Sa mère, semblait avoir peine à retenir ses larmes. Son visage crispé et défait, elle ne voulait pas se laisser mener par ses sentiments; elle voulait être forte. Elle était bercé entre la tristesse et la colère, et son plus jeune fils ressentait une profonde compassion à son égard. Comment ne pas être compatissant pour une mère en désespoir.
Le regard de celui-ci se posa finalement à la gauche de sa mère, là où c’était placé Richard…son frère. Le fils de Weeds semblait confiner en lui sa colère immense, son regard en témoignait à lui seul.
En répondant positivement à cette lettre plus tôt envoyé, Edward devait s’attendre à croiser Richard et son égaux démesuré. La mère désirait être en la compagnie de ses deux fils, c’était une chose tout à fait normal, surtout quand l’un d'eux est le fils de celui récemment décédé.

Edward ferma les yeux, espérant que cet enfer ce termine rapidement. Marry, sa mère, ne tiendrait sûrement pas très longtemps à ce torturer comme elle le faisait. Placé devant l’assemblé, un mouchoir de tissu dans la main, la bourgeoise laissa échapper quelques sanglots avant de reprendre son calme, du mieux qu’elle le pouvait. Quant à son frère, cela lui serait une nouvelle excuse pour envenimer leur compétition peu amicale…

Debout devant se spectacle désolant, le médecin dépassait d’une tête sa vieille mère, la faisant paraître plus petite qu’elle ne l’était réellement. Il c’était vêtu, comme à son habitude, de vêtement sombre et élégant. Il n’en avait pas fait plus pour la mort de James. Il n’aurait pas mériter qu’il se donne la peine, comme il n’aurais pas mériter tout ses pleures et la sympathie de sa mère.
Enfin!
Ouvrant les yeux pour constater que le cercueil de James disparaissait doucement dans la tombe, Edward fut soulagé que cette cérémonie s’achevait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enterrement de J. Weeds   Jeu 12 Avr - 21:37

[ Tu vas être déçu.. Désolée.. J'ai pas réussi à finir comme je le voulais. ]

La cérémonie s’achevait lentement et les propos du prêtre se firent de plus en plus faibles. Des roses furent déposées dans la sépulture, tandis que certaines personnes se recueillaient non loin du cercueil. Dolores se trouvait toujours à l’écart, ne partageant pas la tristesse de ces inconnus. Elle observa la scène avec discrétion, un mince sourire à ses lèvres.

Silencieuse, mais n’en pensant pas moins, la jeune femme porta sa vue sur sa droite. Elle avait déjà aperçu ce visage. Mais où ? Dolores tenta d’approfondir cette pensée, en vain. C’était en fait, l’ex-femme de James. Et, près d’elle.. Deux jeunes hommes. Dolores ignorait qu’elle pu avoir un demi-frère, et même le fait que Marry Weeds fut cette femme, bien qu’elle connaisse son existence. L’un des deux semblait mal à l’aise, tandis que l’autre, plus vieux, était nerveux.

La jeune femme rejeta ses longs cheveux blonds dans son dos tandis qu’elle s’approcha près d‘un des deux hommes qui s’écartait des deux personnes lentement qui semblait l’accompagner. C’est lorsqu’il fut assez loin de ses compagnons, que choisit Dolores pour l’aborder. D’un ton calme et posé, elle déclara.

« Eh bien.. Vous semblez aussi enjoué que moi d’être ici….. Monsieur… ? »

Ironie, ironie. Le ton le faisait sentir. Mais, véritablement, Dolores l’était bel et bien. Elle dévisagea de ses yeux clairs l’homme qui se tenait devant elle. Athlétique, et soigné, il semblait appartenir à une bien bonne et honnête famille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enterrement de J. Weeds   Sam 14 Avr - 17:03

[Mais non t'inquiète pas, ca me va amplement Wink ]

C’était le dernier moment de recueillement avant que le corps de James ne soit finalement enterré. Cela paraissait interminable pour Edward, une véritable agonie à subir pour seconder sa chère mère dans ces funérailles.
Le cercueil toucha enfin le fond de la tombe et le médecin pu sentir aussitôt la main fragile de ca mère posé sur son bras. C’était un réflexe, elle avait ce besoin de réconfort et elle le recherchait chez Edward. Il se retourna une fois de plus vers la dame d’un certain âge, lisant dans son regard embué par les larmes la détresse et une profonde tristesse.


- Il vont l’enterrer…

Dit-elle un peu paniquer de savoir que ce moment s’apprêtait à ce réaliser. Les larmes coulèrent sur ses joues creuses et elle fut prise de sanglots. Edward eu peine à croire qu’elle réagissait comme cela envers un homme qui lui avait mentit pendant plusieurs années. Peut-être ce sentait-elle coupable, a moins qu’elle ne regrettait simplement d’avoir mit fin à leur relation.
La dame, prise dans ces vives émotions, fut saisie d’une toux creuse qui brisa le « silence » de l’assistance.


- Ne vous affligez pas de la sorte mère, ce dont vous avez besoin c’est de repos.

Il aurait bien aimer continuer dans ca lancer et ainsi faire prendre conscience à ca vielle mère qu’il était inutile de pleurer cet homme odieux, au périple de ca santé. Si elle continuait dans ce sens, James aurait finalement raison d’elle.
Ca mère réussit enfin à calmer doucement sa toux, mais alors qu’elle voulu répliquer à son fils, Richard la pris de vitesse.


- Laisse la donc Edward! Ce n’est pas quelques minutes de plus qui lui feront du tord…

La voix de son frère était hautaine et reflétait toute la haine qu’il ressentait face à son frère. Les regards entre les deux hommes c’étaient échangés, laissant sous entendre un mauvais présage. Le médecin connaissait assez bien son frère pour savoir que sa phrase n’était là que pour le reprendre une fois de plus. Leur mère interrompu cependant, d’une voix tremblante, leur petite querelle qui s’amorçait tout doucement, en s’adressant à son plus jeune fils.

- S’il vous plaît, Edward…

Elle ne voulait pas qu’il réplique et que cela se termine en grande prise de bec, ce n’était tout simplement pas le moment. Edward détacha son regard de celui de son frère, pour venir le poser sur la femme. Il savait qu’il n’aurait pas été très sage de continuer le petit jeu de son frère, mais l’orgueil était souvent beaucoup trop grand pour le laisser agir comme cela envers lui. Le médecin acquiesça à la demande de sa mère, qui lui en était reconnaissante.
Le jeune homme regardait immobile et en silence, ca mère et son frère se recueillir une dernière fois, alors qu’une jeune femme s’adressa à lui.
Surpris de cette nouvelle approche, Edward resta un moment sans voix, à la détaillé...sans pour autant la dévisager.


- Comment peut ont être enjoué dans de telles circonstances?

Finit-il par dire en toute logique. Ne voulant pas jouer les désagréables le médecin répondit à la jeune femme, d’un ton moins distant.

- Edward Jenkins…

Dit-il en baissant légèrement la tête en guise de salutation, un faible sourire s’affichant sur ses lèvres. Il jeta un rapide coup d’œil à ca mère plus loin qui semblait toujours prise de sanglots et de cette affreuse toux chronique.

- Vous êtes de la famille?

La plupart des gens qui se trouvait ici, Edward ne les connaissait pas. C’était de quoi renforcer cette impression qu’il avait de ne pas être tout à fait ca place ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Enterrement de J. Weeds   Sam 5 Mai - 22:02

[ Sincérement désolée.. Pour le temps que ca a pris.]

Dolores soupira. Personne ne semblait la comprendre correctement. Elle fixa Edward, l’air consterné, et décida de passer outre ses propos désobligeants.

« Eh bien, enchantée Edward Jenkins. Je suis Dolores.. Dolores Honeysuckles. »

Elle esquiva un bref sourire, suivie d’une rapide courbette. La politesse traditionnelle pour les salutations. En passant la main dans ses cheveux blonds, elle fronça les sourcils à ses derniers mots.


« De la famille de James Weeds ? Tout dépend de la conception que l’on a d’une famille.»

La jeune femme jeta un coup d’œil rapide vers la vieille femme derrière Edward et l’homme qui tentait de la consoler mais en vain. Cela est une famille : des membres qui se soutiennent les uns les autres. Dolores baissa la tête, observant ses souliers vernis, puis croisa à nouveau le regard de Edward. Sans répondre réellement à sa question, elle demanda d’une voix claire.


« Et vous ..? Vous ne semblez avoir aucun rapport avec le défunt.. Je me trompe ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Enterrement de J. Weeds   

Revenir en haut Aller en bas
 
Enterrement de J. Weeds
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Enterrement de notre Anaïs...
» ? L'ENTERREMENT DU ROI EDOUARD VI
» Un pieux enterrement
» Chanson des Escargots qui vont à l'enterrement [poème]
» L'arbre aux messages. - Enterrement Habashi Zanshi |Libre Sunajins|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: X [ARCHIVES] X :: Archives RP-
Sauter vers: