AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 A ma chère cousine...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: A ma chère cousine...   Mer 4 Avr - 22:57

Assis sur l'un des pontons du lac dans lequel se reflettait le ciel d'un bleu azur, Ethan écrivait à sa chère cousine française. Il avait apporté une petite table, ainsi qu'un tabouret, pour lui rendre la tâche plus commode. Ce calme apaisant où régnait le simple cliquetis de l'eau sur le bois du ponton rendait l'imagination propice à sa lettre.

"Cousine, ma chère cousine, quand viendra le temps de nous revoir ? Qui m'apprendra à vivre loin de vous ? Qui m'en donnera la force et le courage ? Jamais, non, jamais je ne pourrai supporter cette fatale absence. Je m'enquiers chaque jour des bateaux qui pourraient me mener en France, mais aucun ne prend le large aux moments opportuns. Aussi suis-je condamné à ne vous voir que par ce portrait de vous que vous m'avez si gentilment offert. Il honore la pièce qui me sert de chambre, et lui donne plus de luminosité que la baie vitrée donnant sur le parc. Ah ! J'aimerais tant que vous voyiez à quoi ressemble cette si charmante demeure !
Mais, le temps se gâte ma douce amie, et ayant décidé de vous écrire à l'extérieur, je me vois contraint d'arrêter ma lettre si tôt.

A bientôt, votre cousin qui vous aime tant."


A moitié satisfait, Ethan fit fondre de la cire avec laquelle il ferma l'enveloppe dans laquelle il avait mis la lettre auparavant. Après l'avoir empreinte de l'insigne de sa chevalière, il la rangea dans la poche de sa veste, et se mit à contempler le paysage environnant, un sourire satisfait aux lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A ma chère cousine...   Jeu 5 Avr - 14:49

[Si je puis me permettre, Seigneur... Wink]


- Quel gachis que le temps, vraiment !

Glissée derrière la personne qui c'était aventurée jusqu'à ce qu'elle nommait son lac, la Sorcière observait dans un silence total jusqu'à cet instant les mots qui se glissaient habillement sur le papier, un petit sourire en coin sur ses lèvres pleinement appétissantes. Sa voix avait été moqueuse, et son regard l'était toujours alors même qu'elle contournait ce qu'elle analysait comme un homme de la bourgeoisie environante pour s'approcher du bord de l'eau, pieds nus et pantalon remonté de façon indécente jusqu'au haut de ses molets magnifiquement sculptés. Ses cheveux étaient détachés et ondulaient comme des flammes dans le vent qui se levait et son regard se porta sur le ciel encore un peu gris de ce mois de Mai.

- Dites-moi, est-ce courant parmi les Vôtres...

Appuyant sur ce mot, elle esquissa un nouveau sourire en s'avançant un peu plus, de façon à se retrouver au devant du dit homme;

- ... De nommer sa tendre par le diminutif de cousine, où est-ce réservé à votre unique personne ?

Un rire cristallin et pourtant sensuel s'éleva d'entre les pétales de rose tendre qui servaient de bouche à la jeune femme alors qu'elle se retournait de moitié pour observer le probable Lord. Décidément, les gens venant de la ville l'étonneraient toujours : La preuve en était que celui-ci autant que les autres ne l'avait pas entendue, elle qui était si discrète avec son pantalon de garçon et sa chemise blanche et ample qui soulignait sa taille fine et ses bras blancs et nus. Tenue peut seyante paraissait-il pour une jeune femme, mais qu'importait à la Sorcière, elle qui vivait seule !

- S'en serait presque triste de vous voir si défait de ne pouvoir quitter notre petite bourgeade pour rejoindre votre soleil...

A nouveau, la rousse flamboyante ne put se retenir de lâcher un rire moqueur alors même qu'elle se retournait complètement pour poser ses mains sur ses hanches, l'air aussi effrontée qu'elle était provoquante de beauté lorsque les rayons discrets du soleil venaient jouer dans sa chevelure du diable.

- Mais pardonnez-moi... Cela ne se fait pas de déranger ainsi un homme de votre rang, n'est-ce pas ?

Le regard mutin et le sourire particulièrement malicieux, Kaylan se pencha légèrement en avant en attendant réponse de cet envahisseur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A ma chère cousine...   Jeu 5 Avr - 15:49

[Mais je vous en prie, gente demoiselle Wink]

Un soupir de déception s'échappa des lèvres d'Ethan, qui aurait bien voulu écrire encore un peu dans sa lettre. Mais de méchants vilains pas beaux nuages noirs se profilaient à l'horizon, et mieux ne valait pas tenter le Diable. Ce dernier avait en commun la couleur rouge flamboyante de la chevelure de l'inconnue qui l'aborda. Douce par ses attraits physiques, mais piquantes par ses paroles, à ce que pouvais en juger le militaire. Il ne répondit pas directement à ses provocations, semblant déceler chez elle l'envie de voir un homme de la bourgeoisie s'énerver, et posa son regard sur le bord opposé de l'immense lac. Déjà, il s'assombrissait, de par le ciel qui s'y reflettait. "Dommage" pensa-t-il, lui qui avait prévu d'aller faire un somme dans un pré voisin après avoir écrit à sa cousine...

Cependant, notre homme de bonne famille n'était pas goujat. On pouvait lui reprocher maints actes déviant du chemin de la vertu, mais jamais il ne manquait de respect à qui que ce soit. Surtout pas à une si charmante jeune femme.

"A vrai dire, je n'ai de commun avec la bourgeoisie que mon sang et mes biens, mon comportement lui est totalement indépendant. Un homme de mon rang n'est donc point indisposé à converser avec une si charmante inconnue."

Un mince sourire se dessina sur les lèvres d'Ethan. Sa dernière phrase n'avait pas été dite sans une pointe d'ironie dans la voix. Il était évident qu'elle s'amusait à lui dire des paroles cinglantes. Mais revenons à la question d'origine...

"Quant à votre question... Je vous répondrai simplement que vous la posez dans le mauvais sens, ma jeune amie..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A ma chère cousine...   Ven 6 Avr - 13:06

Esquissant un nouveau sourire, plus ravi que moqueur cette fois-ci, la délicieuse nymphe s'avança de quelques pas légers et gracieux vers l'homme, démarche qui expliquait sans aucun doute le fait qu'elle ne puisse être entendue que lorsqu'elle-même le décide d'ailleurs, avant de s'arrêter une nouvelle fois. On pouvait aisément remarquer qu'une de ses mains graciles et blanches s'était glissée un peu plus bas que le haut de sa hanche, vers un couteau qui serrait de près sa cuisse, sans pour autant qu'elle vienne en frôler le manche. Tant que ce lord ne paraîtrait pas plus dangereux que ça, ce n'était pas la Sorcière qui allait attaquer. Au contraire, la jeune fille appréciait cet échange de "civilités". Quoi d'étonnant ? Rejettée de la ville, mieux valait cela que rien.

- Charmante ? Vous vous aventurez en terrain inconnu, même en mettant de côté votre rang très cher...

Rejettant en arrière sa chevelure de feu, le regard d'émeraude de la belle se fit un instant plus distant. Si elle avait été charmante, cela se serait sût. Heureusement pour lui que chacun d'eux s'aventurait à jouer habillement de l'ironie car, dans un autre cas, elle aurait pût aisément partir de peur qu'il se rende compte de ce qui courait sur elle. Ce fut à peu près à ce moment là, d'ailleurs, qu'un éclair fit raisonner son timbre grâve aux alentours. Retrouvant ses esprits sans en paraître effrayée, la jeune femme haussa légèrement les épaules à ses pensées même avant de reprendre d'une voix chaude et sensuelle;

- Dans le mauvais sens, vraiment ? Vous m'étonnez, Messire, car ce n'est pas l'impression que votre lettre m'ait laissé...

Mais après tout, cela regardait-il véritablement la Sorcière ? Bien sûr que non ! Mais qu'importe à ses yeux curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A ma chère cousine...   Ven 6 Avr - 14:25

Un rire discret sans pour autant être inaudible se fit entendre, provenant bien entendu de la bouche d'Ethan. Il la trouvait charmante, quel mal y avait-il à cela ? Ne pouvait-il pas voir en des paroles piquantes quelques unes de ces épices importées d'orient et qui ne faisaient que donner une saveur particulier aux mets ? Et bien, les paroles qu'il entendait faisaient office d'épices. Dans la bourgeoisie qu'il côtoyait si fréquemment, rares étaient les dames, que dis-je ? les personnes prononçaient des paroles enrobées de miel d'hypocrisie, afin de paraître courtois et digne de recevoir le respect de chacun. Oh ! Bien évidemment, lorsqu'il se trouvait en présence de ce côté de la société, il ne manquait pas de se comporter comme tel. Mais cette hypocrisie dont faisaient preuve la noblesse comme la bourgeoisie l'écoeurait, et il la suivait plus par jeu que par intérêt.

"J'ai vu maints terrains inconnus qui me sont à présent parfaitemet familiers..."

Cette phrase n'était pas sans cacher un second sens. D'un côté, étant militaire, il parcourait le monde sans savoir ce qui l'attendait, et finissait par s'habituer à chaque condition, et à se familiariser avec tous les milieux. D'un autre, chacune de ses amantes avait un jour ou l'autre été une parfaite inconnue, mise à part sa tendre cousine, dont il connaissait à présent chacune des caractéristiques... Mais pour comprendre cette allusion, il fallait bien évidemment ne pas avoir l'esprit borné à la vertu.
Son regard se porta soudainement sur le vif éclair qui fendit le ciel quelques miles plus loin. C'était le genre de phénomène qu'appréciait tout particulièrement le jeune libertin, qui ne manquait jamais de s'isoler pour profiter d'un tel spectacle naturel. Mais y assister avec une si charmante compagnie n'était pas non plus des plus désagréables.

"Oui, dans le mauvais sens, la personne à qui j'écrivais n'est autre que ma cousine, et je lui porte énormément d'attention..."

Un sourire amusé apparu sur les lèvres du jeune homme. Pourquoi tout dévoiler ? Tout simplement parce-que tout libertin qu'il était, il ne voyait aucun tabou à dévoiler l'objet de ses sentiments. Du moins, quand il n'entreprenait pas d'ajouter une amante à la si longue liste qui la précède...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A ma chère cousine...   

Revenir en haut Aller en bas
 
A ma chère cousine...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une lettre pour sa cousine...
» Contre la vie chère, Marc Bazin a un plan pour l'action!
» peinture pas chère
» Bienvenue cousine! [PV Luka]
» Armée naine 500 points et peu chère :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: X [ARCHIVES] X :: Archives RP-
Sauter vers: